• Deuxième pays le plus peuplé d’Afrique avec 97 millions d’habitants en 2015, l’Ethiopie connait depuis une dizaine d’années une croissance du PIB sans précédent de l’ordre de 10% en moyenne par an.
• Le deuxième Plan de Croissance et de Transformation (GTP2) pour la période 2015-2020 met l’accent sur le développement des infrastructures, de transports (routières et ferroviaires), énergétiques (en particulier dans les énergies renouvelables), de télécommunication mais également sur la modernisation de l’agriculture et l’essor du secteur industriel.
• Du fait de son statut de Pays Pauvres Prioritaires, l’Ethiopie bénéficie d’une aide importante de la communauté internationale (3,4 Mds USD en 2015) pour le financement de nombreux gros projets de développement. L’Éthiopie est l’un des principaux récipiendaires de l’Aide Publique au Développement dans le monde.
• L’Ethiopie dispose de 30 partenaires actifs du développement (Banque mondiale, Banque Africaine de développement, Union-Européenne, AFD, Banque arabe de développement pour l’Afrique…) y compris des banques non traditionnelles chinoises, turques et indiennes.
• La Banque mondiale est déjà le premier bailleur en Éthiopie. Son porte feuille actif, qui compte 41 projets, s’élève à 7,3Mds USD dont 1,8 Md USD de nouveaux engagements en 2016. Ses secteurs d’intervention prioritaires sont : la santé, l’éducation, l’énergie (surtout les énergies renouvelables), l’agriculture, les services urbains (avec accent sur l’eau et les transports).
• Fin 2016, le portefeuille actif de la BAD comprenait 21 opérations pour une valeur d’environ 1,6 Mds USD. 68% de cet engagement concernent des projets dans les secteurs de l’énergie et des transports.

plaquette-oibf-ethiopie

bon-de-participation-5-7-2017

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest