Les réformes structurelles du gouvernement lancées à partir de 1986 ont amené l’économie à se libéraliser et moderniser. La transformation du Vietnam s’est accompagnée de son intégration au monde, avec, en 1995, son adhésion à l’Association des Nations d’Asie du Sud-est (ASEAN) puis, en 2007, à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Suite à la crise financière de 2011, le Vietnam a depuis réussi à maintenir une période de stabilité macroéconomique. Le taux de croissance du PIB a été soutenu entre 6 et 7%, le déficit budgétaire restreint aux alentours de 4 à 6% du PIB; le taux de change gardé stable vis-à-vis du dollar américain; et les réserves de devises maintenues à un taux de couverture des importations entre 2 et 3 mois.

Cette croissance est fortement portée par Saigon et ses provinces environnantes (Binh Duong, Dong Nai et Long An) qui représentent 38% du PIB national et 54% de la production industrielle. Le Vietnam accroit également sa compétitivité mondiale gagnant ainsi 14 places au classement 2014-2015 (56ème place, 70ème sur 2013-2014). L’importance des transfets d’argent des Viet Kieu (Vietnamiens d’outre-mer) nécessite d’être souligné. Ils s’élevaient à 11 milliards de dollars en 2015.

Fiche_Pays_Vietnam_2016

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on Pinterest